Journal

2021


No 25

Cordouan est classé au patrimoine mondial de l’Humanité. La date du samedi 24 juillet 2021 entre dans l’histoire de Cordouan !

La 44ème session de l’UNESCO, réunie du 16 au 31 juillet à Fuzhou (Chine), reconnaît que Cordouan méritait cette distinction et cette reconnaissance.
Ce classement honore le monument pour lequel l’association est vigilante depuis 1981.
Il honore aussi notre pays (qui a retenu la candidature originale d’un phare), les partenaires institutionnels (notamment le SMIDDEST et la Direction Régionale des Affaires Culturelles), les collectivités locales (Conseils départementaux de Gironde et de Charente-Maritime, Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine), tous les citoyens, qui ont agi et qui agiront pour pérenniser, valoriser et faire découvrir ce patrimoine exceptionnel…


No 24

Encore quelques jours….

Il faut savoir être patient.D’ici la fin du mois de juillet, la 44ème session du Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO aura rendu son verdict. Le phare de Cordouan va-t-il être classé, au même titre que les pyramides d’Égypte ou le grand canyon d’Arizona ? Il est déjà sur la liste indicative depuis 2002…

2020


No 23

À n’en pas douter, 2020 n’aura pas été la meilleure année que nous ayons connue depuis la création de l’association il y a bientôt 40 ans, et elle nous laissera quelques non-souvenirs : pas de sortie des adhérents, pas plus de nuits du phare, peu de visiteurs au musée et le report en 2021 de la décision concernant le classement du phare de Cordouan au patrimoine de l’humanité.


No 22

Après un mois d’août au musée plutôt terne avec 3.228 visiteurs (pour mémoire, 4.946 en août 2019) et un mois de septembre bien calme avec 479 visiteurs (contre 1.254 en 2019), le mois d’octobre a confirmé la tendance, ce qui m’a conduit à décider la fermeture du site le 12 octobre dernier. Nous n’avons à déplorer aucun cas de Covid au phare.


No 21

Cette période estivale est particulière. Après un long confinement, la saison touristique a repris timidement en juin et, depuis la mi-juillet, l’activité monte en puissance… sans atteindre la fréquentation de l’année dernière. Le calendrier de nos animations a été bouleversé.

2019


No 20page1image47676032

Nous voici à l’aube d’une nouvelle décennie qui devrait voir de nombreuses améliorations se concrétiser, tant pour le phare de Cordouan que pour notre musée. A Cordouan, nous entrons dans une phase décisive pour les travaux de rénovation : le hall, l’appartement du Roi et la chapelle vont être l’objet de toutes les attentions dans les années à venir. Nous suivons avec intérêt les travaux et sommes admiratifs devant les nombreuses améliorations apportées à l’édifice.

No 19page1image47676032

Ces dernières semaines ont été plutôt animées pour notre association. Le permis de construire pour l’aménagement du musée a été accordé le 6 août dernier et l’appel d’offres a été lancé en suivant. Malheureusement infructueux, il a été considéré plus sage de reporter les travaux en septembre 2020. Le temps de bien sélectionner les entreprises et préparer le déménagement. Nous avions commencé à emballer nos affaires, ce n’est que partie remise !

No 18

Dans la matinée, le ciel était un peu couvert… La température ne devait pas dépasser les 22°.
En fait, le soleil a été généreux sans être chaud et un léger vent, l’après-midi, nous a rappelé que nous étions isolés, perdus au large. C’est ce que nous cherchions ! La présence de 80 personnes à Cordouan pendant toute une marée oblige à prévoir du ravitaillement. Comme d’habitude, chacun apporte un plat pour le midi et le soir.

2018


No 17

Cette fin d’année est marquée par la validation, par le comité des biens français, du dossier de candidature du phare de Cordouan au patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est le fruit du travail remarquable conduit par les ministères de la Culture et de la Transition écologique et solidaire et du SMIDDEST accompagnés par le cabinet spécialisé Grahal. C’est la concrétisation de la démarche initiée par notre association en 2001 pour inscrire le phare sur la liste indicative de l’UNESCO.

No 16

Grâce à l’autorisation du SMIDDEST, gestionnaire du phare, notre association a pu bénéficier d’une journée V.I.P. à Cordouan. 81 adhérents ont profité d’un temps magnifique au phare
pour y passer une marée complète. Le maintien du vent de la veille aurait pu compromettre la sortie mais la météo était avec nous. Nous avons eu le soleil toute la journée et une mer calme.

2017


No 15
En cette fin d’année 2017, qui marque une évolution importante dans l’histoire de notre association, il me semble utile de revenir sur le chemin parcouru : C’est le 7 décembre 1981 que notre association a été officiellement créée. Devant le succès remporté par la campagne médiatique que nous avions provoquée pour faire revenir l’État sur sa décision de fermer le phare et de le vendre, des crédits ont été débloqués pour une première campagne de travaux qui débutera en 1982, nécessitant la fermeture du phare de Cordouan….

No 14
Dans le cadre des Journées du Patrimoine, les Archives Départementales de la Gironde ont organisé, le 15 septembre, une table-ronde sur Cordouan, à l’initiative de l’association. Une cinquantaine d’auditeurs a assisté, passionnés, à des interventions de qualité dont voici un bref résumé. Tous ont acquis la conviction que Cordouan a une « Valeur Universelle Exceptionnelle », critère retenu par la procédure de classement à l’UNESCO….

No 13
Après bien des discussions, le transfert du phare de Grave au Conservatoire du Littoral et des Rivages Lacustres est enfin acté. Parallèlement, l’association se voit confier la gestion du site. Sans plus attendre, le Conservatoire a lancé une consultation en vue d’engager les études nécessaires à la transformation du site et du musée, qui occupera désormais la totalité de la surface des bâtiments…

2016


No 12
L’association pour la sauvegarde du phare de Cordouan est née voici exactement 35 ans, un jour de novembre 1981. Le sénateur Bœuf en prenait la présidence. L’administration des Phares et Balises avait en projet de déclasser Cordouan et de fermer le phare. L’association s’est alors créée pour mobiliser toutes les bonnes volontés, préserver l’édifice et éviter qu’il soit livré au pillage. Les médias locaux et nationaux (presse, télé) sont sollicités…

No 11
Notre association, forte de ses nombreux adhérents, poursuit son travail de mise en valeur du phare de Cordouan en accompagnant des groupes à la demande de nos différents partenaires institutionnels, et participe aux travaux en vue du classement du phare au patrimoine de l’UNESCO. Par ailleurs, dans le cadre de notre mission de vulgarisation sur les phares et balises, nous venons d’acquérir pour le musée un nouvel outil pédagogique : une carte marine de l’embouchure de l’estuaire de la Gironde ou chaque feu de signalisation maritime est représenté avec ses attributs propres : couleur, rythme et puissance grâce à des diodes et des fibres optiques…

2015


No 10
Du 13 au 16 octobre, les gestionnaires de phares français se sont réunis au Verdon-sur- Mer. Les phares français sont maintenant tous automatisés. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a plus de gardiens de phares, mais de nombreux établissements ont perdu les leurs. Depuis plusieurs années, des associations, des collectivités locales et des sociétés privées ont pris le relais de l’administration pour mettre en valeur ce patrimoine et assurer la visite des sites.

No 9
Voici maintenant dix ans que j’ai accepté de prendre la présidence de notre association et c’est une grande satisfaction de voir qu’elle rassemble toujours autant de passionnés. Sa notoriété lui permet de découvrir des perles, telle l’horloge comtoise de Cordouan qui avait disparu en 1950 ou la superbe maquette du baliseur André Blondel que nous a offert son créateur.

2014


No 8
Voici la deuxième et dernière mouture de l’écho des battures pour 2014. L’occasion de faire le point sur la saison écoulée. Vous saurez tout ou presque à la lecture de la deuxième page de ce bulletin. Malgré la morosité ambiante, notre musée a connu une bonne fréquentation, et les manifestations de cet été ont été très appréciées. Nous allons profiter de la période hivernale pour procéder à quelques aménagements dans le musée, en attendant sa refonte complète quand nous aurons, enfin, la mise à disposition du deuxième logement de gardien.

No 7
Les années se suivent, et se ressemblent. Quand je relis mes derniers éditoriaux, force est de constater que les dossiers n’avancent pas aussi vite que je le souhaiterais, que ce soit côté UNESCO ou transfert du phare de Grave au Conservatoire du Littoral, et la mise à disposition du logement qui en découlera normalement.

2013


No 6
Notre association est engagée dans deux gros chantiers qui devraient se concrétiser (enfin) l’an prochain : – Pour le dossier de classement du phare de Cordouan au patrimoine mondial (UNESCO), la balle est dans le camp de la DRAC et du SMIDDEST qui ont confié une étude à un bureau spécialisé pour un rendu fin 2014.

No 5
Voici la mouture n° 5 de l’Echo des battures. En la parcourant, vous aurez un aperçu des animations mises en place cet été. Si je me réfère à mon éditorial de décembre 2012, force est de constater que certains dossiers avancent plus vite que d’autres. En complément de mes propos lors de l’assemblée générale, et dont vous avez tous été destinataires, je vous propose donc un point d’étape :
– le transfert du phare de Grave et des annexes au Conservatoire du Littoral et des Rivages Lacustres est en bonne voie, mais ne sera sans doute pas finalisé cette année. De nombreuses réunions et études seront encore nécessaires avant que le Conservatoire ne prenne sa décision. Nous sommes toujours présents dans cette démarche qui devrait permettre une restructuration/extension du musée en 2014-2015.
– une première tranche de travaux à Cordouan devant commencer à l’automne a été votée par les conseils généraux des deux rives, la région Aquitaine et l’Etat. Seule la région Poitou-Charentes refuse pour le moment d’investir dans la préservation du phare, mais je ne désespère pas de la voir changer d’avis. En particulier dans le cadre de la convention de travaux pour les années suivantes.

2012


No 4
En 2012, notre phare a eu les honneurs de l’exposition “Phares” au musée de la Marine, et s’est vu consacrer un site internet tout à fait remarquable (voir au verso). Nous avons amélioré l’accueil au musée pour nos visiteurs étrangers, et restauré l’extérieur de la vedette “Matelier”. De belles animations ont également ponctué la saison touristique.

No 3
Vous avez tous été destinataires du compte- rendu de l’assemblée générale tenue au Verdon- sur-mer le 28 avril dernier. Le bilan prévisionnel des activités 2012 qui vous a été présenté à cette occasion montre la richesse de nos activités mais aussi la volonté d’être toujours plus dynamique.

No 2
Si 2011 a été l’année du quatrième centenaire de l’allumage d’un feu sur le phare de Cordouan, occasion de nombreux reportages sur le phare et d’une journée du 11 juin remarquablement organisée par le SMIDDEST, qui restera longtemps dans les mémoires, 2012 sera l’année de la commémoration des 150 ans de son classement aux monuments historiques. L’occasion pour le ministère de la culture de mettre en ligne un site remarquable dédié au phare de Représentations de l’Association l 2ème bourse philatélique de Soulac s/Mer (11 septembre) l Foire de Sainte-Hélène (17 et 18 septembre) l Forum des associations du Verdon s/mer (1er octobre) l 2èmes rencontres de la Journée Nationale des Phares, au phare des Baleines (18 et 19 octobre) Cordouan. L’occasion également d’une exposition sur les phares au musée de la marine, place du Trocadéro à Paris, inaugurée le 7 mars pour se clôturer le 4 novembre, et dans laquelle Cordouan est à l’honneur. Enfin, le 29 juin 2012 aura lieu la dernière relève des gardiens « Etat », mais grâce à notre action, le gardiennage par des agents du SMIDDEST est assuré.

2011


No 1
La tenue de l’assemblée générale annuelle, et en corollaire son compte-rendu, est un moyen efficace de tenir les adhérents informés des activités de l’association. C’est un minimum qui s’avère toutefois insuffisant quand l’année est riche en évènements. Le quatrième centenaire de l’allumage d’un feu sur Cordouan, et toutes les animations qui ont jalonné L’association s’est investie dans le programme des manifestations des 400 ans de Lumière du phare de Cordouan, qui a commencé le 11 juin 2011. 2011, sont une bonne opportunité pour lancer une lettre d’information, dont la périodicité reste à définir. Ce premier numéro, concocté par notre secrétaire Bruno Gasteuil, est un ballon d’essai qui ne demandera qu’à être transformé si la formule plaît. Bonne lecture à toutes et tous, et à très bientôt.